Accueil du site > Historique de la mesure de c

  • Les pionniers

    Imaginer que la lumière ait une vitesse, la mesurer … 1676, Paris Ole Roëmer (1644 –1710) et Giovanni Domenico Cassini, (1625 -1612) Observation des lunes de Jupiter. La lumière pourrait mettre du temps à traverser l’espace de Jupiter jusqu’à nous. Ceci permettrait d’expliquer les irrégularités apparentes du mouvement de Io, la première lune de Jupiter, autour de Jupiter. Cassini et Roëmer Cassini et Roëmer, sous Louis XIV : la lumière venant de Jupiter subit un retard Observatoire de Paris, août (...)

  • L’observatoire de Nice au tournant du XXe siècle

    Fondé en 1881 par le mécène Raphaël Bischoffsheim, l’observatoire de Nice est édifié par l’architecte Charles Garnier. Destiné à l’origine aux astronomes du Bureau des longitudes, il sera légué en 1899 à la nouvelle Université de Paris. Lorsqu’en 1898 le directeur Henri Perrotin entreprend la mesure de la vitesse de la lumière, l’Observatoire est doté de deux instruments méridiens, de trois instruments équatoriaux, d’une station de météorologie et d’un pavillon magnétique. Les observations, effectuées par sept (...)

  • Henri Perrotin et la mesure de c à Nice

    Nice, 1898 : Henri Perrotin a conscience de l’importante de la vitesse de la lumière, en astronomie, en physique, … et de la difficulté à la mesurer. Alors que deux américains ont amélioré la précision sur la mesure de c, H. Perrotin entreprend la mesure avec l’idée d’obtenir la précision ultime. Les atouts de Perrotin H. Perrotin entreprend la mesure de c à Nice afin de tirer profit de deux atouts majeurs. Le premier atout est la météo de Nice. Bien meilleure que dans la région parisienne, elle (...)

  • Le succès de Perrotin

    Paris, le 24 novembre 1902 : H. Perrotin annonce à l’Académie des Sciences, après presque un an de mesures vers le Mont Vinaigre : « Après bien des tâtonnements, des déceptions de toute nature, nous sommes parvenu à surmonter la plupart des obstacles qui nous avaient longtemps tenu en échec, … » Un résultat au niveau des meilleurs du monde Le résultat, 299 880 km/s, a une précision comparable aux meilleures mesures mondiales de Newcomb et Michelson. La France est revenue dans le peloton de tête. Et (...)

  • c aujourd’hui

    En 1975, après des siècles de mesures, la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide est fixée une fois pour toutes à 299 792 458 m/s. La définition du mètre s’en trouve bouleversée puisqu’il devient une valeur dépendant de cette constante fondamentale. En 1983, le mètre est redéfini comme étant la longueur du trajet parcouru dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458èmede seconde. Dès lors, on ne mesure plus une distance pour connaître la vitesse de la lumière, mais le temps de (...)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales
Habillage visuel (c) digitalnature sous Licence GPL